EPANET : différence entre Bâche et Réservoir

EPANET : différence entre Bâche et Réservoir

Vous vous êtes, sûrement, déjà posé la question! Quelle est la différence entre l’outil Bâche et l’outil Réservoir ? Quand est ce que je dois utiliser l’outil Bâche et quand est ce que je dois utiliser l’outil Réservoir ? Dans cet article j’essayerai de répondre à toutes vos questions et de vous expliquer en détails la différence entre ses deux outils dans EPANET. Alors je vous invite à lire l’article attentivement et jusqu’à la fin.

Types de sources d’eau

En hydraulique on peut distinguer, selon la capacité de stockage, deux types de sources d’eau :

Source d’eau à capacité de stockage infinie: Dans ce type de sources d’eau la capacité de stockage est considéré comme illimitée, c’est à dire que l’alimentation en eau à partir de ses sources ne sera pas interompue en fonction du temps. On peut citer comme exemples: la mer, les barrages, les rivières, les forages…

Source d’eau à capacité de stockage finie: Dans ce type de source d’eau la capacité de stockage est considéré comme limitée, c’est à dire que l’alimentation à partir de ses sources d’eau pourra être interrompue. On peut donner comme exemples: les réservoir, les citerne…

Les outils Bâche et Réservoir Dans Epanet

Dans Epanet la modélisation des sources d’eau infinies se fait par l’outils Bâche et la modélisation des sources d’eau finies se fait par l’outil Réservoir.

Bâche: Si vous ouvrez la table de propriétés de l’outil bâche (double-cliquez sur une bâche dessinée pour afficher sa fenêtre de propriétés) vous allez remarquer que le logiciel ne vous demande pas de dimensions de la source d’eau! Pourquoi? Parce que, justement, le logiciel considère que la capacité de stockage de cette source est illimitée. Il suffit juste de renseigner la Charge Totale, qui représente l’altitude du plan d’eau, pour que le logiciel puisse lancer la simulation.

Réservoir: Dans le cas du réservoir, l’introduction de dimensions de la source d’eau est obligatoire! Dans la fenêtre de propriétés d’un réservoir vous allez remarquer la présence de cinq champs concernant les dimensions de la source d’eau. En donnant des dimensions à la source d’eau ça veut, tout simpliment, dire qu’on a limité sa capacité de stockage. L’image suivante vous montre l’information à introduire pour chacun des cinq champs.

Notes importantes

Si vous modélisez une source d’eau avec l’outil réservoir et que vous lanciez la simulation en mode régime permanent, vous n’allez pas remarquer une variation du comportement hydraulique dans le réseau. C’est très logique! Car en mode régime permanent le logiciel vous donnera uniquement les résultats du démarrage de la simulation (l’heure où le réservoir est plein). Cependant, on sait qu’avec le temps, le niveau de remplissage dans le réservoir va baisser! ce qui va, bien-sûr, modifier le comportement hydraulique dans le réseau (variation des paramètres hydraulique: pression, débit et vitesse).

Pour voir la variation des paramètres hydraulique, en fonction du temps, vous devez lancer une simulation en mode régime non permanent (appelé dans Epanet: simulation de longue durée). Après simulation, vous remarquerez, dans les premiers temps, une baisse des pressions dues à la baisse du niveau de remplissage dans le réservoir. Ensuite, après un certain temps, vous remarquerez que le débit sortant du réservoir est nul! Ce qui veut dire que le réservoir est complètement vidé. Ce temps correspond au temps du vidange de ce réservoir.

Dans le cas d’un réservoir, l’altitude prise compte pour le calcul des pressions c’est l’altitude du niveau initial et non pas celle du niveau maximal! Et le volume pris en compte pour alimenter les abonnées c’est le volume compris entre le niveau initial et minimal (la partie au-dessous du niveau minimal est considérée comme réserve d’incendie).

Vous pouvez me posez vos questions dans les commentaires ! Et si vous avez aimez cet article n’oubliez pas de le partager 😉

En cours…
Félicitations! Désormais vous faites partie de la communauté HydroBlog

Cet article a 5 commentaires

  1. Quelles sont les données à collecter lors d’une installation ou étude des pompes dans les cas suivants:
    1- Puits et Forage;
    2- Rivière;
    3- Lac;
    4- Fleuve
    5- Barrage;

    Merci d’avance

    NB: Déjà pour le forage, je pense qu’on doit disposer d’une coupe de forage avec les données comme Débit (Débit d’essai de longue durée 24-48-72 heures par exemple), le niveau statique (NS), le Niveau dynamique (ND), la côte des crépines supérieures et inférieures
    Les eaux de surface, avec quoi mesuré, mesure s’tendre sur une année ou plusieurs, position par rapport à l’agglomération, profondeur ???

    1. Cas de puits et forage c’est exactement ça! Pour le lac et le fleuve il vous faut la côte du plan d’eau (TN+hauteur d’eau: dans le cas d’une variation importante du plan d’eau, en période d’été, il faut prendre ça en considération) et pour le barrage vous devez connaître la côte du Niveau Normal de la retenue (NNR) et les côtes des prises d’eau! Je ferai peut être un article plus détaillé sur ça prochainement! Merci pour votre intérêt.

  2. Donc pour le lac et Fleuve, des relevés du niveau d’eau pendant l’été durant une année?? ou moins ou plus??
    Merci une fois de plus pour des efforts consentis

    1. Concernant la durée : Plus elle est importante mieux c’est!

Laisser un commentaire

Fermer le menu